top of page
  • goldschmitemilie

Roue libre

Dernière mise à jour : 20 janv. 2023

Je pars,

J’ai choisi le vélo

C’est plus écolo.


Comme d’hab, je suis en roule libre

Je parcours la ville.

Regardez-moi : « Sans les pédales ! »

« C’est rien, c’est la voisine qui déraille. »

Ben oui pardi, j’adore mettre les mains dans l’cambouis !


C’est le boulanger que je viens de dépasser ?

Trop tard, l’odeur du pain a cédé à celle du vin.

J’aurais déjà quitté la ville ?

Voilà que je fonce à travers les vignes.


Ça va trop vite,

Mes freins geignent mais ne ralentissent rien

J’ai les jambes en l’air

Je vais finir dans l’ravin !


Mais si je m’écrase,

Tu parles d’un voyage !

« Elle aura bien vécu, de pain et de vin. »

Et que vais-je bien pouvoir leur raconter

De mon existence ?

Si y a que des gens comme moi au Paradis,

Quelle ambiance !


Tiens, ça monte

Tiens ça freine.

Mais je suis déjà à mi-pente !

A mon pédalier !

Et voilà que je fais l’effrénée à la montée.


Voyez ma peine !

Je suis condamnée

Appelez-moi Sisyphe,

Mon corps est mon rocher

Aussitôt que l’aurai traîné là-haut

Qu’il ira s’éclater dans l’fossé !


Malheur ! Cette côte me brisera les reins !

Je sue, je peine, j’appréhende

On m’avait pourtant promis le paradis

Mais sur la Terre, je roule en Enfer.


Et moi j’ai comme l’intuition, symptôme de la raison,

Qu’une fois que je me serai envolée,

C’est aux rochers que je vais me heurter.

Au diable la spiritualité

Puisqu’elle ne ralentit pas les vélos en pleine pente lancés.




30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page